histats

Comment se pencher sur les données aide OkCupid à se différencier lors de la présentation

Comment se pencher sur les données aide OkCupid à se différencier lors de la présentation

Avec l’atelier PRNEWS sur les relations avec les médias qui approche le 7 décembre, nous donnons aux lecteurs et aux futurs participants l’occasion de rencontrer certains des conférenciers.

Le thème de l’événement est “Reconstruire la réputation de la marque et combattre la désinformation”. Entre autres choses, il couvrira l’évolution du paysage médiatique, entretiendra les relations avec les journalistes et adoptera les nouveaux médias.

Dans ce court Q&A, Michael Kaye, Global Communications Manager, OkCupid, donne un aperçu de sa session sur le pitching à l’ombre des dernières nouvelles 24h/24 et 7j/7.

PRNEWS : Pouvez-vous partager une actualité récente qui a rendu votre plan média habituel difficile à exécuter ?

Michael Kaye, responsable de la communication mondiale, OkCupid

Michel Kaye : Pendant la pandémie, Match Group a soutenu les efforts de la Maison Blanche pour augmenter le nombre de personnes vaccinées. Chez OkCupid, nous avons publié un badge de profil “Je suis vacciné” et une pile afin que les dateurs puissent se sentir en sécurité en se rencontrant en personne.

C’était incroyable de voir d’autres applications de rencontres, comme BLK, Chispa, Hinge, Match, Plenty of Fish et Tinder, soutenir cette initiative de la Maison Blanche.

Cela signifiait aussi que nous devions trouver un moyen de nous démarquer.

Nous nous sommes donc appuyés sur nos données, qui proviennent principalement des questions correspondantes dans l’application.

Nous avons vu la phrase “Je suis vacciné” sur les profils OkCupid augmenter de plus de 1 400 %. Et plus de 7 daters sur 10 ont déclaré qu’ils recevraient le vaccin Covid-19. Les daters qui prévoyaient de se faire vacciner, ou qui l’avaient déjà reçu, ont reçu 15% de likes en plus et 14% de visites en plus. Ils ont également reçu 4,5 % d’appels en plus.

See also  USA vs Wales live stream: how to watch World Cup 2022 online anywhere

En fournissant des données sur les médias, nous pourrions obtenir un article de fond.

PRNEWS : Quels défis y a-t-il quand on parle de grandes histoires ?

Kay : Nous sommes dans un marché extrêmement encombré. Il existe maintenant plus de 1 500 applications ou sites de rencontres. C’est donc une bataille constante à percer.

Souvent, s’il y a une tendance de rencontres qui intéresse les médias, ils entendront souvent parler de différentes applications. C’est pourquoi il est important de débloquer des histoires qui [your company] Peut dire. Un exemple de ceci était une histoire sur l’impact du changement climatique sur les relations en ligne.

Les questions d’OkCupid sur le changement climatique et l’environnement ont reçu environ 15 millions de réponses jusqu’à présent. 97% des répondants d’OkCupid pensent que le changement climatique est réel. 81% des 7 millions de personnes sur OkCupid sont préoccupées par le changement climatique.

Nous nous sommes penchés sur ces données et avons tiré parti de la popularité de la militante écologiste Greta Thunberg pour créer le premier terme de rencontres d’OkCupid, Thunberg. C’est à ce moment que deux personnes se rencontrent en ligne autour d’une croyance commune dans le changement climatique et d’une passion pour l’environnement.

En moins de trois ans, il y a eu environ 500 articles de presse à travers le monde sur ce sujet.

PRNEWS : Comment décidez-vous quand vous greffer sur une histoire ?

Kay : Cela dépend si nous avons de la place dans la conversation. Ajoutons-nous de la valeur ? Ou allons-nous retirer des personnes ou des organisations qui devraient avoir une voix plus forte ?

See also  Google Wallet s'étend à six nouveaux marchés

Et si nous choisissons de nous engager dans la discussion, est-ce une façon d’élever les autres ?

Par exemple, lorsque nous lançons des fonctionnalités pour les dateurs LGBTQ+, nous travaillons toujours avec la Human Rights Campaign. Nous utilisons nos plateformes pour encourager les dons à l’organisation.

Pour en savoir plus sur Kaye, inscrivez-vous à l’atelier virtuel PRNEWS sur les relations avec les médias ici.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *