histats

Critique – No More Heroes III (PS5)

Critique – No More Heroes III (PS5)

Vous savez, car même si j’ai fini par ne pas être le plus grand fan des deux premiers Plus de héros jeu (je ne compte même pas les retombées boiteuses), je leur ai donné un laissez-passer pour avoir presque quinze ans. Le jeu était différent à l’époque. L’humour est quelque chose qui vieillit souvent mal, et il faut en tenir compte. en fait j’avais hâte d’essayer Plus de héros III et voyez si Suda51 avait appris quelque chose sur la gestion correcte des anomalies de tonalité, en faisant des blagues amusantes et, surtout, en résolvant les problèmes de gameplay qui rendaient ses prédécesseurs si démodés en comparaison. Avec Plus de héros III Enfin disponible sur un système qui rend justice à ses visuels et à ses performances, je lui ai donné une chance.

Plus de héros III Travis

Si tel est le cas, alors nous sommes condamnés.

Plus de héros III commence par une scène caricaturale certes charmante qui ressemble à l’enfant amoureux de Steven Spielberg et Hayao Miyazaki. Dans ce document, un petit enfant des années 80 sauve un extraterrestre d’un accident et prend soin de lui jusqu’à ce qu’il soit capable de construire un vaisseau spatial et de rentrer chez lui. L’adorable petit extraterrestre promet de revenir dans vingt ans avant de disparaître dans les étoiles. Vingt ans plus tard, le gamin est devenu un homme d’affaires prospère, attendant avec impatience le retour de l’extraterrestre. Il s’avère que l’extraterrestre, nommé Fu, est maintenant un dictateur intergalactique impitoyable, arrivant sur Terre dans le seul but de tout détruire, de tout gouverner et de m’énerver avec l’une des personnalités les plus ennuyeuses que j’aie jamais vues dans un monde. Jeu. personnage.

Plus de bataille Heroes III

Grand combat, superbes graphismes, super design ennemi. Dommage qu’il y ait beaucoup de peluches entre les deux.

Je pense que c’était la façon de Suda51 de rendre le bâtard (in) aimable Travis Touchdown plus, euh, “relatable”. Au lieu d’étoffer son personnage ou de mettre à jour son sens de l’humour, non, il a décidé de rendre tout le monde autour de lui encore plus insupportable, rendant cette remise Johnny Knoxville tenant une ampoule moins dégoûtante par principe. Bien que Plus de héros III est certes une histoire de vengeance, donnant à l’imbécile une raison quelque peu acceptable de faire la merde qu’il fait, il est toujours l’un des protagonistes de jeux vidéo les plus ennuyeux que j’aie jamais vus. Travis Touchdown est un exemple massif d’écriture comique mal faite. Il est un repoussoir dans un monde composé de repoussoirs, ne laissant jamais ses plaisanteries et ses plaisanteries indulgentes atterrir correctement.

See also  La meilleure façon de dénoyauter une pêche implique des pinces

Le plaisir personnel est le nom du jeu. C’est pas aussi violent que le premier Plus de hérosmais Suda51 ne peut toujours pas développer de personnages, même si sa vie en dépendait. Plus de héros 2 ressenti comme un pas dans la bonne direction, avec un Travis plus en colère qui devient fou furieux contre les personnes qui lui ont fait du tort dans une approche plus directe du matériel source. Plus de héros III gaspiller l’aspect vengeance de l’intrigue avec des blagues complaisantes, une approche limite narcissique et arrogante de l’héritage (surestimé) de Suda, des tentatives de parodier d’autres éléments d’une manière qui ne ressemblait qu’à l’utilisation de références et de charges de remplissage entre les sets pièces.

Fu

Le plan de Suda51 pour me faire moins détester Travis : il a créé un personnage encore plus détestable que son rival.

Oui, le monde ouvert dégoûtant et vide vu dans le premier Plus de héros est de retour… pour une raison inconnue. Je ne peux pas penser à une seule raison pour laquelle cet aspect de monde ouvert devait faire son retour en plus de prolonger artificiellement la durée globale du jeu. Vous devez toujours courir dans des rues ennuyeuses à la recherche de plus de batailles et d’activités parallèles avant de pouvoir vous lancer dans une autre bataille classée. C’est ennuyeux comme l’enfer. Se déplacer dans ces zones semble glitch et non poli. Non seulement les commandes de la moto sont obsolètes et ne répondent pas, mais j’ai réussi à verrouiller en douceur mon personnage sur une clôture au moins deux fois, comme si je jouais à un titre budgétaire de l’ère PS2.

No More Heroes III Absurdité

No More Heroes III ne laisse jamais les blagues ou l’absurdité respirer avant que la suivante ne tombe. En conséquence, la valeur de choc semble banale.

C’est dommage Plus de héros III contient tellement d’éléments de gameplay et de narration ennuyeux qui ont grandement gêné mon plaisir général, car à la base, il est en fait excellent (ou du moins il aurait pu être excellent). Ne pas être limité par les limitations matérielles d’origine de la Wii a permis à l’équipe de développement de Grasshopper Manufacture de créer un système de combat plus percutant et beaucoup plus agréable. Bien sûr, il y a des problèmes avec cela, à savoir le système de statistiques ennuyeux, la caméra et l’incapacité de Travis à se relever rapidement après avoir été touché une fois, mais enchaîner les attaques et enchaîner des combos géants contre des hordes d’ennemis low-poly est délicieusement gratifiant. Si Plus de héros III présentait le système de progression du deuxième jeu de la série, tandis que conserver ce nouveau système de combat aurait été une expérience beaucoup plus cool.

No More Heroes III objectifs dénués de sens

Cela fonctionne avec Yakuza. Ça ne marche pas ici quand l’anarchie et la folie sont le statu quo du monde.

Ne pas être lié au matériel périmé du Switch fait également ressortir cette version du jeu. Son style artistique est génial. Bien que les modèles de personnages semblent un peu effrayants, comme s’ils provenaient directement de Tueur 7, la palette de couleurs, les animations fluides, les effets de particules et l’incroyable fréquence d’images se traduisent par un spectacle légitime pour les yeux endoloris. J’ai même commencé à aimer les conceptions ennemies complètement bizarres. Ils ne ressemblent pas nécessairement à quelque chose de cohérent, ils ressemblent à un croisement entre un bad trip sous acide et laisser votre labradoodle hyperactif jouer avec un logiciel de modélisation 3D. Ils travaillent pour le ton du jeu.

See also  Un fan du Bayern Munich reçoit un maillot signé Thomas Muller après avoir piraté le site Web du club

J’ai même beaucoup aimé la conception sonore, en fait. Tout d’abord, la bande son est excellente. J’ai particulièrement aimé le petit solo de batterie jazzy qui jouait à chaque fois que je terminais un match, ajoutant une couche supplémentaire de style à un jeu qui en manquait cruellement, malgré ses efforts. J’ai même aimé le doublage. Bien sûr, j’ai détesté le scénario du jeu, en particulier tout ce qui est exprimé par Travis, Silvia et Fu, mais je ne peux pas dire que les doubleurs eux-mêmes n’ont pas fait du bon travail avec le matériel qui leur a été donné. Vous auriez pu embaucher Daniel-Day Lewis et Morgan Freeman pour exprimer les gens dans ce jeu et ils auraient toujours semblé plus que différents.

No More Heroes III Open World

Le monde ouvert est de retour. Personne n’a demandé cela.

Plus de héros III pourrait être génial. Ses visuels, ses performances et son système de combat sont tous une amélioration massive par rapport à ses prédécesseurs. Ce jeu avait tous les ingrédients pour devenir un classique du hack ‘n’ slash, mais Suda51 a dû le pousser, non, le noyer avec de l’arrogance, de la suffisance et certains des “humour” les plus pas drôles que j’ai vus depuis, eh bien, le original Plus de héros, Je suppose. Le retour du monde ouvert inutile est une preuve supplémentaire que les commentaires des joueurs, ainsi que l’analyse des tendances, n’ont pas été pris en compte. Je comprends pourquoi les gens disent que c’est une déclaration audacieuse, un écrit dans une industrie d’entreprise, mais il n’y a rien de louable à ce qu’un jeu soit entravé par l’ego du créateur. Cela rend les erreurs encore plus visibles.

See also  Is Watch Dogs Legion worth playing in 2023?

Malgré les limitations causées par le fait qu’il s’agissait à l’origine d’un jeu Switch, Plus de héros IIILe style artistique et les animations de sont un régal pour les yeux.

Un excellent système de combat (bien que répétitif) entravé par un remplissage inutile, des mécanismes cassés et le retour d’un monde ouvert que personne n’a demandé.

Des accessoires pour la bande-son vraiment géniale et un très bon doublage, bien que ce dernier soit gêné par le scénario atroce.

Bien que le combat soit en fait assez bon, le retour dans le monde ouvert inutile et les personnages odieux le rendent si Plus de héros III parfois pénible à gérer.

Verdict final : 7,0

No More Heroes III est maintenant disponible sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series S/X, PC et Nintendo Switch.

Testé sur PS5.

Une copie de No More Heroes III a été fournie par l’éditeur.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *